le 29 Janvier 2018

Sport National Philippin

Difficulté pour en trouver

Pour trouver trace d’un combat de coqs aux Philippines, hors compétition nationale, oubliez google, oubliez les affiches et publicités, il faudra vous rendre dans les villes et demander aux locaux. J’ai donc demandé à un commerçant en ville où pouvais-je trouver des combats de coqs. Il m’a répondu qu’à une vingtaine de kilomètres, un festival était organisé sur 2 jours afin de célébrer la ville, et, qu’à cette occasion on pourrait y trouver des combats de coqs. Il me dit que c’est bien mieux d’y aller le jour même car il y en aurait plus que le lendemain. J’accepte d’y aller et ce même commerçant (de son prénom Boyai) me propose même de m’y emmener à tricycle. Il m’explique sur le chemin que sa religion l’empêche de parier sur ces combats et que ce n’est pas très toléré de les regarder. Il m’emmènera et m’attendra afin que je puisse retourner en ville (très gentil de sa part). Après une trentaine de minutes nous arrivons à cette fête de village et en plein milieu j’aperçois une arène avec beaucoup de personnes autour gueulant comme pas possible. Je me dis que nous sommes arrivés à bon port.

Des scènes incroyables

J’essaye tant bien que mal de trouver une place autour de l’arène afin de pouvoir suivre les combats suivants. Avant chaque opposition des paris sont effectués sur les animaux. Je ne sais pas comment ils font pour s’en sortir, il y a des signes de partout, de l’argent qui vole, c’est le chaos total mais tout le monde a l’air de s’y retrouver. Les coqs peuvent rentrer dans l’arène accompagnés de leur éleveur. Chaque éleveur ramène 2 coqs de son élevage. 1 qui va combattre et 1 autre pour « l’entrainer ».

Quelques instants avant le combat, une autre personne tenant l’autre coq se charge de piquer le combattant afin de l’exciter. C’est maintenant l’heure du combat. Les deux coqs sont armés d’une lame sur le derrière d’une des pattes. Les deux coqs sont positionnés de chaque côté et sont lâchés. Au début les coqs ne se prêtent pas trop attention mais dès qu’ils se croisent l’affrontement commence. Je ne sais pas comment ils sont entrainés mais ils savent que dès qu’ils voient d’autre coqs ils doivent combattre. C’est pour cela que partout aux Philippines on peut voir des coqs d’une même ferme qui ne sont pas ensemble en liberté, mais isolés dans des cages ou sur des sortes de grilles. L’affrontement est assez barbare. C’est un combat jusqu’à la mort d’un coq. Les arbitres remettent souvent les coqs debout afin de se battre jusqu’au bout. A la fin d’un combat c’est la cohue, des gens sautent, se prennent dans les bras c’est assez bizarre comme ambiance. Une personne vient balayer les plumes sur le sol et nettoyer le sang afin de préparer le combat suivant.

Une tradition chez beaucoup de philippins

Ce sport que l’on surnomme plus communément « Sabong » est une vraie tradition dans beaucoup de villes, notamment le dimanche, juste après la messe. Selon la tradition, le coq mort est cuisiné le soir même. Les personnes se réunissent autour de ce plat dans une convivialité toute autre que la ferveur présente lors des combats.

J’ai pu réaliser une petite interview d’un Hollandais installé aux philippines et qui est devenu complètement fan de cette tradition. Preuve que même les non locaux deviennent accros à cette tradition. A moins que ce ne soit uniquement par appât du gain ? En effet, certaines personnes n’hésitent pas à parier leur salaire dans l’espoir de faire fortune.

Les combats de coqs sont une véritable tradition aux Philippines et sont un des « sports » les plus populaires du pays. En revanche, il faut un permis afin de rendre légal ces affrontements. Il faut savoir que de nombreux combats sont télévisés et c’est une véritable passion pour de nombreux philippins, certains en faisant même leur métier juste en misant sur les coqs.

Astuce : Si vous voulez trouver un combat de coqs, vous trouverez difficilement sur Internet. N’hésitez pas à demander à des locaux. Dans chaque ville les personnes ont su me répondre. De plus les combats ont souvent lieu le Dimanche en début d’après-midi mais vous pouvez dans certains cas en trouver en semaine notamment lors de diverses célébrations.

Plus d’articles en lien avec les animaux