le 7 Novembre 2017

Basket à la Qudos Bank Arena de Sydney

Ce match de basket à Sydney du 5 novembre 2017 compte pour le troisième volet du derby de la Basketball New South Wales. Après avoir effectué quelques photos devant le stade avec mon drapeau, j’ai été prié de le mettre au casier car il n’en voulait pas à l’intérieur. Je pense que cela est lié à l’image de la France en Australie où certains pensent que nous sommes un pays dangereux notamment en raison des derniers attentats…

Une ambiance à l’américaine dans la plus grande arène sportive couverte d’Australie

Une fois que l’on est à l’intérieur du stade, l’ambiance est garantie. Les shows d’avant et après-match vous en mettent plein les yeux avec beaucoup de « merchandising » à la clé. Ce fut une manière bien américaine d’inciter les spectateurs à consommer. L’endroit propose une magnifique enceinte et on y vit cette émotion extraordinaire ressentie pendant l’hymne australien chanté tous en cœur. Cet événement fut instructif à bien des égards. J’y ai en effet découvert une grande partie de ce qu’est l’ambiance dans une arène australienne. Pas de chants, pas d’encouragements sauf pour célébrer chaque dunk ou une belle défense. J’ai rapidement compris que tous y venaient davantage pour le divertissement que par goût de supporter les équipes durant ce match de basket à Sydney.

Un match haletant de basket à Sydney

La rencontre a mis face à face l’équipe de Sydney Kings à celle d’Illawara Hawks (ville de Wollongong). Avant cette date, les deux teams s’étaient déjà affrontés au cours de deux matches antérieurs. L’issue de la rencontre a vu les Hawks l’emporter, malgré un score serré à la mi-temps. Les Kings ont pris les devants à un moment donné (44-43) cependant les performances de l’américain Rotnei Clarke furent décisives.

Résultat final : Sydney Kings 83 – Illawara Hawks 93. Cette équipe a d’autant plus été reconnue comme favorite du classement. À comparer avec le niveau du basketball français, le match était à rapprocher de celui de la pro A.

Astuce : Privilégiez les transports en commun pour vous rendre au stade. Prévoyez un peu large afin de faire un tour du complexe olympique qui vaut le détour

Plus d’articles sur Sydney