Jour 3 : 12 février 2018

Du ski freestyle

 

Deuxième jour de compétition pour moi, avec au programme une seule épreuve en soirée : du ski freestyle.

 

Je profite de cette journée libre pour visiter la ville de Séoul. Je visite quelques temples qui sont assez semblables, ils ont tous cette forme typique que l’on retrouve en Asie. Il fait beau, il y a du soleil, cela change des sites de compétitions !

 

Le but de l’épreuve est simple, les participants ont une manche pour réaliser LA meilleure descente possible. Plusieurs critères sont à prendre en compte : la vitesse, la technique et le style du concurrent.

La finale commence à 18 participants puis les 12 meilleurs sont qualifiés, et enfin, les 6 meilleurs. Celui des 6 derniers qui réalise le meilleur score est champion olympique. Cet honneur est revenu ce soir-là au canadien, Mikael Kingsbury, devant un australien et un japonais. Les français engagés n’ont pas su se hisser dans les 6 finalistes.

Nous étions placés en bas de la piste qui est assez pentue ce qui permet d’avoir une bonne vision de haut en bas. Inutile de préciser que le froid était encore présent avec des températures avoisinant les – 15 degrés. Rester debout, statique, dans ces conditions n’est jamais facile surtout avec les pieds dans la neige. Mais bon nous sommes aux Jeux Olympiques d’hiver, cela se mérite. L’ambiance est toujours incroyable notamment avec les canadiens venus en masse soutenir leur champion ainsi que les australiens, les américains qui chantent à tue-tête derrière leurs champions respectifs. Peu de français présents ce soir-là (je dirais moins de 10).

 

Je suis interviewé par la télé canadienne qui me demande mon avis sur leur champion que je connais à peine. Cela me vaudrait quelques coups de fil à des amis canadiens qui regardaient l’épreuve ce soir-là.

Partager