Jour 4 : 14 février 2018

La légende Shaun White

 

Ce jour de la saint Valentin s’annonce comme le jour le plus chargé de ma semaine, avec, 3 épreuves au programme, dont une très attendue : Shaun White au Half Pipe. Le double champion olympique américain est attendu comme la star de ces Jeux Olympiques.

L’épreuve a lieu le matin, le temps est gris, mais il fait bien moins froid que les soirs d’épreuves.

Le but est simple : chacun des 12 finalistes a 3 runs pour faire LE meilleur run. Celui avec le plus gros score sera désigné vainqueur.

Shaun White est devant, sans aucun soucis, jusqu’à l’incroyable run 2 du Japonais qui atteint 95 points ; soit presque la perfection !

Le stade, alors très bruyant, se tait d’un seul coup. Comment va réagir la star ? Il est le dernier à passer dans le run 3, ce qui tient les spectateurs en haleine.

Et là, alors que le suspens est à son comble, l’impossible se produit avec un run exceptionnel de Shaun White ! L’euphorie est présente ; on attend le résultat… 98 ! la foule est en liesse, il l’a fait, c’est incroyable ! Tout le monde chante, l’applaudit, c’est un moment de l’histoire du sport qui s’est écrit devant nous !

 

Les adieux d’un champion

 

Pour la deuxième épreuve de la journée : le combiné Nordique, rendez-vous en premier lieu, sur le tremplin d’Alpensia. Nous assistons là, au dernier grand rendez-vous du champion olympique, Jason Lamy Chappuis, ce qui rend cette épreuve assez particulière ! Il ne fait pas une grande saison, mais, on ne sait jamais avec ces champions…

 

Cette épreuve, comme son nom l’indique, combine deux types de pratique de ski nordique : le saut à ski et le ski de fond.

Les skieurs exécutent premièrement un saut sur le tremplin suivi d’une course de ski de fond de 10km.

A la suite du saut, des points sont attribués pour la longueur et le style. Plus vous allez loin lors de votre saut plus votre écart avec le premier sera minime. Le coureur occupant la première place du classement de saut s’élance en premier au départ de la course de ski de fond et les autres s’élancent ensuite dans l’ordre fixé.

 

Concernant le saut à ski, ce fut impressionnant de voir ces skieurs voler tels des oiseaux avec tant de technique et de précision.

Malheureusement, les français ne feront pas de miracle et seront tous relégués à plus d’une minute du leader avant la course de ski de fond.

 

La course de ski de fond a lieu 1h30 plus tard, juste derrière, au même endroit que les épreuves de biathlon. Les concurrents s’élancent les uns après les autres. Les français ne se mêleront définitivement pas à la victoire aujourd’hui, qui reviendra à l’allemand, Eric Frenzel, devant le Japonais, Watabe. La course de ski de fond est un peu plus fade en comparaison au saut à ski vu juste avant.

Au final le Français Jason Lamy Chappuis finira aux alentours de la 30ème place mais nous continuerons quand même à l’encourager en guise d’hommage à l’ensemble de sa carrière…

 

On finit avec Team USA au Hockey

 

Pour finir ce marathon, nous nous rendons à Gangneung pour assister à un match de hockey sur glace entre la Team USA et la Slovénie. Le hockey sur glace se joue en tiers temps de 20 minutes. La salle est vraiment belle avec une ambiance mise par les fans slovènes venus en masse ce soir-là. Il faut préciser que ce n’est pas la « vraie » TEAM USA car les équipes de NHL n’ont pas voulu libérer leurs joueurs pour cette compétition…

Le match est plutôt équilibré et les américains prennent vite l’avantage. A l’entame du dernier tiers temps, les Etats-Unis mènent 2-0…

Mais c’était sans compter sur la hargne des slovènes emmenés par leur public en feu. Il réduiront la marque au milieu du dernier tiers, avant d‘égaliser dans les ultimes secondes, la salle est en feu et ne s’attendait pas à un tel scénario ! En cas de match nul, nous avons le droit à un overtime, la première équipe à marquer s’imposera. On attaque cet overtime, et, sur la première action ce sont les slovènes qui marquent ce but, synonyme de victoire ! Incroyable exploit réalisé par les slovènes après avoir été menés 2-0. Au final les russes présents sous bannière olympique finiront par remporter le tournoi face aux allemands.

Partager