Jour 5 : 14 février 2018

Dernier jour d’Olympiade…

 

Pour mon dernier jour d’olympiade, le programme s’annonce chargé.

Premier sport de la journée, le skeleton. Ce projet de Baroud4 sports est aussi l’occasion de découvrir des sports que l’on ne voit pas tous les jours. C’est dans ce sens que j’avais choisi d’assister à ce sport spectaculaire. Le principe est assez simple, chaque concurrent est sur une sorte de luge mais la tête à l’avant et le but est de réaliser le meilleur chrono. Cela se passe dans les mêmes descentes que le bobsleigh ou la luge. Je me place dans un virage, mais les concurrents passent tellement vite qu’on les distingue à peine. Je suis obligé de réaliser une vidéo afin d’obtenir quelques photos potables. Je reste une heure jusqu’à la fin de la première manche, et, décide de me rendre au second sport de la journée, le ski de fond…

Rencontre avec des inconditionnels du ski de fond

 

Pour ce deuxième sport, c’est la course féminine de ski de fond féminin 10Km avec aucun espoir de médaille côté français. Nous rencontrons des proches des athlètes françaises qui nous délivrent certains secrets sur les dessous du ski de fond français. Il s’avère que l’un d’eux est un très proche du français Jean Marc Gaillard qui s’élancera pour la course masculine le lendemain…

Nous suivons donc la course avec un plus grand intérêt, et, apprenons que, pour les françaises, terminer dans le top 15 serait un formidable résultat. Ces passionnés suivent toute la saison de ski de fond et font souvent des déplacements dans le froid européen tout au long de l’hiver… des vrais baroudeurs…

 

L’épreuve se termine, les françaises font un résultat groupé plutôt décevant. La course sera remportée par la norvégienne Ragnhild HAGA, devant les favoris dont la légende norvégienne, Marrit Bjoergen. J’ai été content de suivre cette course avec des passionnés et je pense qu’ils ont été contents de pouvoir transmettre un peu de leur passion à un novice concernant les sports d’hiver.

 

Le biathlon féminin en apéritif

 

Rendez-vous à Alpensia pour un énorme dessert. Le biathlon féminin, avec de réelles chances de médaille, suivi par le biathlon masculin avec le favori Martin Fourcade !

L’épreuve du 15Km féminin est au rendez-vous aujourd’hui. Les françaises emmenées par Anais Chevalier, Marie Dorin et Anais Bescond ne feront malheureusement pas une grande course, au contraire de la surprise suédoise, Oeberg, qui s’imposera devant les favorites Kuzmina et Dahlmeier au terme d’une course, où, elle ne fera aucune erreur. Dans les tribunes, c’est la folie, les suédois sont en masse et font un bruit pas possible.

L’ambiance présente dans les tribunes pour chaque épreuve de biathlon est vraiment incomparable et nettement plus prenante que celles de tous les autres sports d’hiver auxquels j’ai pu assister !  Il est maintenant temps de partir se réchauffer un peu dans les espaces prévus à cet effet avant de se concentrer sur ma dernière épreuve de ces JO, l’individuel masculin au Biathlon et ses 20km de souffrance…

 

La course masculine pour terminer ces Jeux…

 

Voilà on y est : dernière épreuve des Jeux Olympiques pour moi après une semaine incroyable passée en Corée du Sud. Cela doit se finir par une victoire de Martin Fourcade, c’est écrit ! Je n’ai toujours pas vu de médaille française, mais là, ça ne peut pas lui échapper. L’individuel est la course la plus longue du biathlon avec 20km et 4 tours devant les cibles, 2 debout et 2 allongé. Si vous faites une faute, vous avez une pénalité d’une minute rajoutée à votre temps final. C’est l’épreuve la plus ancienne du biathlon. La course commence parfaitement pour lui, avec aucune erreur sur les trois premières cibles. Il est largement en tête et la victoire ne peut plus lui échapper. Sauf que c’est pour cela qu’on aime le biathlon, rien n’est jamais fini. Dernière cible, 2 fautes pour Martin Fourcade, tous les espoirs du clan français douchés en à peine 3 secondes. Ce sera le norvégien Johanes Boe, autre star du biathlon, qui remportera la course, malgré, lui aussi 2 fautes, mais qui a survolé la course sur les skis. L’ambiance jusqu’à ces deux fautes était incroyable côté français. Ce sont ensuite les norvégiens qui ont pris le relais pour enflammer le stade. Malgré la contre-performance de Martin je garderai un grand souvenir des courses de biathlon et ça m’a donné envie de suivre ce sport d’encore plus près! J’essaierai de caler des courses de biathlon dans mon programme de baroud 4 sports l’hiver prochain.

 

Malgré le froid et la déception de n’avoir assisté à aucune médaille française, je repars d’Alpensia avec des souvenirs plein la tête, cette semaine était juste incroyable et ça restera un très grand moment dans mes souvenirs de baroud sportive.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Partager