Prénom : Victor

Âge : 25 ans

Nationalité : Français

Sport Favori : Football

Rêve ultime de sport – Professionnellement : Travailler dans l’organisation des Jeux Olympiques.

Ton projet de Voyage autour des Stades :

J’ai décidé de partir voyager, pour rêver. 4 mois et demi à découvrir une autre façon de vivre le sport à l’étranger. Quel passionné de sport ne rêve pas de réaliser quelque chose comme ça ? C’est pour ça que j’ai souhaité partager mon expérience à travers les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram afin de faire vivre cette expérience à des passionnés.

Mon but était de partir en Amérique du sud et du nord pour vivre des expériences uniques, comme la Copa Libertadores et la Copa America mais aussi voir du Baseball, du football, du Foot US, du tennis et même du golf en Amérique du nord. Un rêve éveillé.

Pour ne rien te cacher, c’est aussi pour pouvoir travailler dans l’industrie du sport que je suis partis voyager autour des stades. Une formidable expérience autour des événements qui me fait me rendre compte de ce que je veux faire plus tard.

Quel est l’événement le plus rocambolesque jusqu’à présent ?

En tant qu’événement le match à la Bombonera, pour voir Boca Junior était le match le plus dingue au niveau de l’ambiance, de l’entrée dans le stade, et même à la sortie. C’était absolument fou de voir une telle ambiance pendant 2h30. Un quart d’heure avant le début du match, un quart après la fin du match. Une pure folie.

Après j’ai pu voir aussi un formidable Brésil – Argentine en Copa America, et c’est à ce match là que j’ai aussi rencontré Anne Laure Bonnet.

J’ai aussi été invité à un match des Tigers et à un match de l’Impact Montreal par des personnes du club. C’était cool ça !

Et le dernier événement auquel j’ai participé était aussi une véritable claque. La BMW Championship. C’est la première fois que j’assistais à un événement comme celui-ci et c’était formidable.

Le plus facile d’organisation ?

Chaque événement est assez facile. Il y a juste à acheter une place sur internet.

Le plus compliqué ?

Le plus compliqué était de se rendre à la Bombonera, j’ai dû dans un premier temps trouver un contact, ensuite essayé de voir si ce n’était pas un fake, allé à un point de RDV 3h avant le match, récupérer ma place, rentrez avec eux dans le stade etc. C’était une pure folie et on avait un peu la pression car les étrangers ne sont pas vraiment les bienvenus dans ce stade. En plus le quartier de la Boca craint beaucoup la nuit. Et c’était la nuit ! Haha !

Es-tu seul à chaque fois ?

Nan, je rencontre des gens sur la route avec qui j’assiste aux événements. J’ai passé plus de temps dans les stades avec des personnes que j’ai rencontré que seul pour le moment. Jusqu’à maintenant car aux USA comme je voyage seul et que je dors dans ma voiture, je suis un peu solo à vrai dire.

Votre plus grosse fierté ?

Avoir tout abandonné et être partis réaliser mon rêve. Ensuite, avoir rencontré Ray Lalonde (Ex-Vice-Président des Canadians de Montréal, Ex-Président des Alouettes de Montréal, Responsable du développement de la NBA en Europe, actuellement journaliste et chroniqueur pour RDS et COGECO (Radio Québécoise)), qui a un long CV ! Haha ! Je l’ai contacté via Twitter et il a accepté de prendre un café avec moi. Pendant 1h on a échangé sur le business du sport en Amérique du Nord. Je me suis vraiment senti dans mon élément.

Plus grosse déception ?

Ne pas avoir assisté à un match de football en Uruguay. J’ai pris un bateau depuis Buenos Aires puis fais de l’Auto-stop pour me rendre à match de Copa Sudamericana pour qu’au final on me dise que les billets autour du stade n’étaient plus en vente. Puis aussi ne pas aller au Mercedes Benz Stadium. C’est l’un des plus récent et plus authentique stade des US, je voulais vraiment aller le voir depuis le moment où j’avais commencé à organiser mon voyage. Mon trajet en voiture et le calendrier des équipes évoluant là-bas ne me le permet pas.

Un conseil pour les personnes voulant faire pareil que toi ?

Rien ne doit vous arrêter de réaliser vos rêves. J’ai réalisé en faisant ce projet que tout est possible à toutes personne qui croit en ses projets et n’abandonne jamais. La seule chose qui pourra vous arrêter de faire ce que vous avez envie de faire est vous-même.

Si c’est de participer à des événements sportifs, alors faites-le, dans la mesure du possible, en prenant un week-end pour aller assister à des matchs en Europe par exemple. Si l’argent ait un problème alors économisez et partez dans 2 ans. Il y a des solutions pour tout !

Objectif à la suite cette expérience ?

Mon objectif à a fin de cette expérience est d’entreprendre tout ce que je veux réaliser. Ce voyage m’a donné des ailes et m’a permis de me rendre compte qu’il n’y a comme limite que celle qu’on se fixe soit même.

J’aimerai utiliser mon expérience pour travailler dans le milieu du sport, dans l’organisation d’événements sportifs, le développement marketing d’une équipe ou d’un joueur m’intéresserai beaucoup. J’ai appris énormément de choses en faisant ce voyage et je compte vraiment l’utiliser à mon retour.

Le mot de la fin ?

Vivez pour vous, pas pour les autres. Réalisez ce que vous voulez réaliser. Explorez chacune de vos passions et mettez tout en œuvre afin de devenir ce que vous voulez être. Je pense que tout est possible à qui ose, entreprend et n’abandonne jamais. Et surtout soyez heureux, c’est ça le but de la vie nan ?

Merci à Baroud4Sports pour cet interview. Un plaisir d’échanger quotidiennement avec vous sur les réseaux sociaux. En espérant vous rencontrer lors de mon retour en France.

Pour suivre ses aventures :

Son site : https://voyageautourdesstades.com/

Sa page Facebook : https://www.facebook.com/sauhvictor/

 

Partager