le 12 Janvier 2018

 

Du tennis féminin en Tasmanie

 Du stop pour le trajet…

 Début janvier, je me trouve en Tasmanie, et plus précisément à l’extrémité Sud Est dans une petite ville dénommée Port Arthur.

Je vis dans une ferme locale pour la saison des cerises, et par la même occasion pour découvrir cette partie de l’Australie. Je suis, bien évidemment, au courant du tournoi de tennis féminin qui se déroule à Hobart, à une heure et demie de là. Un seul petit souci se pose : je n’ai pas de moyen de locomotion et l’unique façon d’y aller est le bus, qui ne passe qu’une seule fois par jour et pas aux bonnes horaires !

En ce samedi pluvieux, nous pouvons travailler seulement le matin car le temps ne se prête pas à la cueillette. Nous rentrons donc et des personnes qui travaillent avec moi commencent à parler d’une excursion à Hobart… Je me dis, que peut-être, ce serait le moyen pour moi de me rendre au tournoi de tennis ?

Finalement ces personnes se démotivent et je commence à réaliser que je ne pourrai pas y aller. Il est 17H, et les matchs du jour commencent à 19H, cela s’annonce compromis, mais maintenant que je me suis mis dans le crâne que j’allais y assister, il est bien trop frustrant pour moi de passer une soirée de plus à Port Arthur frigorifié dans ma tente…

Je prends alors mon courage à 2 mains et décide d’aller faire du stop, tant pis pour le retour on verra bien ! Il est plus facile de faire du stop en direction d’Hobart que pour revenir dans une petite localité et paraît-il que le stop est un moyen de locomotion assez courant, ici, en Tasmanie. Alors pourquoi pas ?

Jour de chance !!! Seulement 5 minutes après être arrivé sur le bord de la route, des personnes me prennent, elles vont justement à Hobart. Elles étaient en visite dans le coin et rentraient chez elles. Et pour couronner le tout, elles me déposeront même, juste devant le complexe de Tennis !

Les matchs, vraiment pas fou…

J’arrive pour 19h pile et le début de la première demi-finale entre la roumaine Buzarnescu et la russe Tsurenko.

La roumaine gagnera le match en 2 sets sans problème. Pendant le match, plusieurs interruptions ont lieu en raison de fortes averses s’abattant sur Hobart. La pluie sévit et rend le jeu impraticable, terrible pour moi ! Imaginez, tout ce périple pour ne rien voir au final… quelle déception. Mais fort heureusement cela ne durera pas, et, pour mon plus grand plaisir, le jeu reprendra son cours.

 

La deuxième demi-finale disputée opposera la future gagnante du tournoi, la belge Mertens, contre l’Anglaise Watson. Elle s’imposera en 3 sets dans un match qui ne restera pas dans les annales.

Nous pouvons également apprécier les joies du double féminin sur un terrain juste derrière, où, nous sommes à quelques mètres des joueuses.

Le stade est vraiment très beau avec une vue splendide sur la mer et sur la ville d’Hobart ! Et, avec la pluie, un arc en ciel a fait son apparition ce qui rend encore plus magique ma venue.

 

Maintenant il faut rentrer et je n’ai toujours pas de moyen de transport, mais la chance me sourit encore ! Des bretons qui travaillaient dans la même ferme que moi m’avaient rejoint un peu plus tôt car ils voulaient voir Hobart. Ils ne devaient pas rentrer sur Port Arthur mais ils ont changé d’avis au dernier moment ce qui m’arrangeait bien.

Seul petit hic, ils n’avaient que 2 places dans leur voiture et étaient déjà 2, mais ils avaient aménagé un lit à l’arrière de leur 4×4 : parfait pour commencer ma nuit !! Retour donc dans notre ferme à plus d’une heure, après un bon mexicain, en roulant de nuit (ce qui n’est pas conseillé en Australie, car beaucoup de bêtes sont attirées par les feux de route).

 

Au final sacrée aventure pour du tennis féminin… Je retiendrai qu’il n’est jamais impossible de se rendre à un évènement sportif. Tentez tout et dans le pire des cas vous n’aurez pas de regrets.

Astuce : Vous pouvez acheter vos tickets au dernier moment et sur place. Si vous vous rendez en Tasmanie, n’hésitez pas à faire du stop si vous n’avez pas de moyen de locomotions

Plus d’articles de Tennis